Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

Typographie : Anatomie de la lettreBlog Lignes et Formations
Accueil Parole de pro Typographie : Anatomie de la lettre

Le caractère typographique est une forme dessinée, construite. Comme nous, il a un squelette. Le vocabulaire qui décrit les différentes parties de la lettre renvoie parfois au corps humain !
Eh oui, les lettres ont un corps avec une taille, un œil, une silhouette.

anatomie de la lettre - lignes et formations

 

 

Le lexique de la typographie

La taille du corps représente la taille du caractère et s’exprime en points.

squelette et echelle typographie

Certaines lettres ont des jambages, en référence étymologique à la jambe, comme le p, f, g, q, b…

typo taille du corps

 

Une ascendante (ou hampe, montante) est la partie supérieure d’une lettre bas-de-casse qui s’élève au-dessus de l’œil, de la ligne médiane.
Une descendante, le jambage inférieur est la partie inférieure d’une lettre bas-de-casse qui descend sous la ligne de pied.

La hauteur des minuscules ou «hauteur d’œil», comme son nom l’indique, est la hauteur des bas de casse sans ascendantes ni descendantes, comme x, a, c, e, m, n, o, r, etc.

L’œil (pluriel : œils) est la partie supérieure du caractère en relief, qui reçoit l’encre. Cette partie, recouverte d’encre, est ensuite reproduite par pression sur le support à imprimer. L’œil est donc la partie du caractère que l’on voit sur le support imprimé.

typographie

 

La panse ou rondeur pourrait renvoyer à l’expression « se remplir la panse ». Pour la lettre, il s’agit de la partie arrondie entourant entièrement, ou en partie la contreforme d’un caractère.

typographie lignes et formations

En rouge : contreforme ou contrepoinçon

Tous ces termes ne sont pas à connaître par cœur tant que vous ne travaillez pas directement à la création de polices. Un lien intéressant récapitulatif de cette anatomie à connaître et à comprendre : rocbo.lautre.net/typo/site/anatomie.htm

L’importance du choix de la typographie

Là où il faut être attentif et bien réfléchir en amont, c’est sur le choix de la police de caractères. Son dessin, sa silhouette influence notre perception du message. Il peut soit accentuer et renforcer le sens des mots, soit l’atténuer ou le modifier.

typographie choix des polices

Devant l’immense variété de polices de caractères existantes, un système de classification permet de comprendre la lente maturation des lettres au cours du temps. Ce qu’il est indispensable de connaître, c’est la notion dempattement. Dans l’anatomie de la lettre, le mot empattement renvoie à la notion de pattes !

2 exemples pour visualiser l’empattement :

typographie écriture lignes et formations

La première police (Myriad) ne possède pas d’empattement. La seconde (Bodoni) en possède.

Les caractères à empattements ou sérif (terme anglais) sont plus faciles à lire, on les privilégie aujourd’hui  pour la composition de textes longs (magazine, livre, journal) car ils restent plus visibles sur papier que sur écran.

Les caractères sans empattement ou sans sérif, sont nés il y a environ une centaine d’années.
Ces caractères sont dénués d’empattements, avec peu ou pas de contraste entre les pleins et les déliés. Ils expriment davantage l’autorité, leurs dessins de lettres sont simples. Ils sont largement utilisés dans les messages publicitaires, dans les exposés scientifiques et dans des compostions plus modernes, contemporaines.

La silhouette d’une lettre peut être modifiée et adaptée. La graisse sur un mot, un bout phrase, crée une distinction. Nous n’avons pas tous la même morphologie ! Pour un texte courant, elle permet de hiérarchiser et de mettre en avant ses écrits et d’en faciliter la lecture et la mémorisation.

typographie

lignes et formations

anatomie des lettres

© Isabelle Vaudescal

Le graphiste utilise ces variantes pour marquer sa mise en page : un début de nouveau paragraphe peut être visible par les premiers mots dans une demi-graisse supérieure pour créer un effet visuel et élégant dans une mise en page simple et épurée où le blanc prédomine.

Certaines polices de caractères proposent des variantes :
– Condensed ou réduit
– Extended ou étiré. Pour une femme, elle est élancée : grande et mince

On utilise ces variantes essentiellement pour des titres, des exclamations, donc sur des phrases courtes ou sur un mot à mettre en évidence avec un dessin de lettres différent et plus marqué.

ecriture police

Le mélange de police en regular, condensed, bold, crée un réel effet graphique et visuel, qui interpelle et aide à la mémorisation. La lecture de ces titres est rythmée par ces variantes et donne du sens, un son aux phrases.
Comme pour les lettres, à chacun sa morphologie et son caractère …Qu’en pensez-vous ?

Isabelle Vaudescal

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 30 Mar 2015

    2 commentaires :

    1. MAGNANTE

      Bonjour Isabelle,
      Super condensé des fascicules : imagé, concis, ludique et pédagogique…
      Bravo et merci
      Yveline

    2. Claire PéhO

      Merci beaucoup pour ce précis typographique !

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.