Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

Évaluer rapidement la qualité de son écran et de son imprimante dans le rendu couleurBlog Lignes et Formations
Accueil Parole de pro Évaluer rapidement la qualité de son écran et de son imprimante dans le rendu couleur

Régulièrement nous avons des remarques d’élèves qui nous envoient un travail imprimé en spécifiant que les couleurs ne sont « pas celles de l’écran ». Mais comment savoir si votre écran et votre imprimante sont bien calibrés ?

Test de la rentrée : êtes vous fidèle ou infidèle ?

Une image numérique possède une seule réalité colorimétrique. Une fois ouverte dans un logiciel de retouche, si vous mesurez un certain vert, il vous indiquera des valeurs RVB et, si l’image est convertie en CMJN, une conversion Cyan, Magenta, Jaune, Noire également unique.

Par exemple, prenons un vert composé en quadri de : Cyan 80/Magenta 20/Jaune 70/Noir 0.

Mais si votre écran est trop fort en rouge, vous aurez un vert différent (je vous le montre sur la position 2) et si votre écran n’affiche pas un blanc pur, mais qu’il a une teinte un peu bleutée générale, vous obtiendrez encore autre chose (position 3).
Évidemment, j’ai exagéré les défauts sur les images.

Évaluer rapidement la qualité de son écran et de son imprimante dans le rendu couleur

Évaluer rapidement la qualité de son écran et de son imprimante dans le rendu couleur

Même chose pour votre imprimante.
Pourtant il y a de vraies valeurs associées à ce fichier, puisqu’elles sont numériques. Alors comment les trouver ?

Casser ou ne pas casser la tirelire, telle est la question…

Quand vous cherchez des solutions sur Internet concernant la calibration de l’écran, vous entrez du côté obscur de la Force, et vous allez très vite vous rendre compte que tout cela est très technique.

Voici par exemple un site qui explique bien toute la démarche à suivre si l’on envisage une utilisation professionnelle :

http://www.guide-gestion-des-couleurs.com/calibrer-ecran.html

Et très vite vous arriverez à une première conclusion : il faut un écran haut de gamme. Arnaud Frich propose néanmoins des solutions intéressantes dans le même site susnommé, mais souvent vous n’obtiendrez pas quelque chose de vraiment fidèle à moins de 500 euros, à cela il faut rajouter une sonde de calibration ou bien s’en faire prêter une régulièrement.

Personnellement, je n’ai un écran de ce type que depuis quelques années et auparavant je me débrouillais avec mon écran « standard » Mac qui avait pourtant jauni avec le temps (mais j’avais une bonne expérience des couleurs quadri en ayant travaillé en imprimerie et studio de retouches sur des écrans haut de gamme).

Supposons donc que vous ayez ET un écran standard ET une imprimante standard.

En ce qui concerne l’impression sur votre imprimante, vous devriez déjà constater des différences énormes (vraiment impressionnantes) selon le type de papier que vous utilisez !
Notons aussi que votre imprimante doit vous proposer des modes « impression photo » et « standard » qui donnent également des résultats différents.
« Au secours, que faire ! » est la phrase qui nous vient alors à l’esprit.

Avoir un juge de paix ?

La seule et unique façon d’avoir une impression fidèle et certifiée aux normes de l’imprimerie, est de l’externaliser, c’est-à-dire de faire imprimer un cromalin numérique.
Les imprimeurs et d’autres prestataires vous proposent donc d’imprimer aux normes reconnues (Fogra) soit environ 20 à 30 euros pour UNE page A4.

Vous pouvez ensuite comparer votre écran, et votre impression maison à cette épreuve.

Mais s’il est possible dans un devis d’inclure ces tirages Fogra (que votre client paiera), c’est aussi une solution très coûteuse si vous désirez tout imprimer (y compris les devoirs pour votre école par correspondance) de façon juste.
Vous pouvez néanmoins imprimer au moins un fichier test, très coloré, comme celui que vous trouverez à télécharger sur cette page :

http://www.virusphoto.com/6355-evaluer-soi-meme-son-imprimante-et-ses-profils-de-couleur.html

Ou bien avoir un fichier personnel, qui contient de nombreuses couleurs et des échelles de gris.

Cette image, en comparaison avec ce que vous voyez sur votre écran, pourra vous permettre de voir à quel point vos couleurs sont fidèles ou pas sur vos deux périphériques : écran et imprimante.

Ou choisir un avocat commis d’office…

Mais, il se trouve que vous n’avez pas l’argent pour faire ce tirage numérique de cromalin. Comment faire, comment trouver une solution sans bourse délier ?

Il y a un type d’image qui est bien reproduit une fois imprimé et dont on peut trouver les fichiers sur Internet : Les publicités.

Et oui, pourquoi les couleurs imprimées des publicités sont-elles justes le plus souvent ? Et bien, cela fait partie des priorités de l’imprimeur d’un magazine, ce sont elles qui font vivre toute la presse ! (sauf pour Charlie Hebdo, Le Canard Enchaîné et Fluide Glacial, à peu près les seuls journaux rentables par leur seules ventes).

Exemple 35 000 euros pour la 4 de couv. de Science et Vie..

Vous pouvez trouver assez facilement des publicités de parfum à la fois en imprimé et sur écran. N’hésitez à prendre la même pub sur plusieurs magazines. Dans des magazines de mode, on trouve parfois des « tirés à part », ce sont ces publicités qui sont imprimées de façon séparées du journal, et généralement sur un papier nettement plus épais. Là, vous pouvez être certain que les couleurs sont parfaites.

Vous trouverez souvent les mêmes photos sur les sites officiels des marques de parfum. Utilisez aussi la fonction recherche d’image de Google, en spécifiant dans les options que vous recherchez des images de grande taille.

Vous pourrez ainsi comparer le rendu d’une épreuve fiable (même si elle peut l’être un peu moins que dans le cas d’un tirage cromalin) et d’un fichier. Sans avoir déboursé un sou puisqu’il est facile de trouver des magazines abandonnés (ou demandez à votre coiffeur !)

Faire contre mauvaise fortune bon coeur (et bon oeil)

Une fois que vous avez ce moyen d’évaluation, soit vous vous dirigez vers la calibration (Mac et PC offrent des possibilités de base pour corriger des couleurs, et votre imprimante aussi), soit vous composez avec votre mauvaise calibration.

C’est-à-dire que vous savez maintenant que votre écran est par exemple trop rouge, donc quand vous travaillez vous ne forcez pas trop sur les tons rouges et orangés.

Ce ne sera pas parfait, mais quand vous aurez un travail professionnel à rendre, et que vous effectuerez une impression calibrée, vous devriez retrouver davantage les couleurs que vous désiriez vraiment.

Je laisse mes collèges photographes apporter également leur point de vue sur la question.

Deux dernières recommandations importantes :

  • Évitez de travailler dans une pièce où la lumière change sans arrêt (par exemple plein Sud) ou trouvez un système pour que l’écran ne subisse pas de plein fouet cet éclairage (et, bien sûr, ne changez jamais vos réglages d’écran en jouant chaque jour sur la luminosité, le contraste, etc.)
  • Choisissez UN papier pour vos sorties de couleur, (vous pouvez en avoir un autre pour les impressions « bas de gamme ») et ne changez plus de type de papier, que ce soit la marque ou le type (mat, brillant, semi-mat, etc.)

Et pour les devoirs ?

Si votre impression est un peu trop rouge, un peu trop bleue, signalez-le nous simplement sur le devoir, inutile de dépenser des fortunes, même si vous pouvez envisager la possibilité d’impressions plus fidèles au moment du book.

N’oubliez pas non plus (voir les cours) que les couleurs vives que vous voyez en RVB seront toujours plus ternes une fois imprimées, c’est normal.

Par contre si vous nous envoyez une impression en précisant que « les couleurs sont complètement différentes de l’écran », ce sera difficile pour vos correcteurs d’avoir une idée précise des « vraies » couleurs !

Voici un exemple avec la réalisation de Sandrine Lopez, élève de la formation dessinateur-illustrateur.

Évaluer rapidement la qualité de son écran et de son imprimante dans le rendu couleur

Dans cette version normale, le vert ne « vole pas la vedette » au rouge présent sur le nez et les fleurs en cœur.

Évaluer rapidement la qualité de son écran et de son imprimante dans le rendu couleur

Au contraire, dans la version saturée, toutes les couleurs sont trop fortes.

Et vous, alors, êtes-vous fidèle ou infidèle ?

Jean-Paul Aussel

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 05 Oct 2015

    4 commentaires :

    1. brejon

      Juste un détail pour cet excellent article, « charlie hebdo » rentable euuuuuuh…. sans un plan salutaire de l’Etat pour eux, plus de Charlie depuis longtemps…

    2. Mikael

      C’est une bonne idée l’histoire des publicités…
      Personnellement, je n’ai pas tellement de problème une fois le profil calorimétrique (j’utilise la norme ISO 12647-2) correctement paramètré entre mon imprimante (la brother MFC-J5910DW, une imprimante A3 très économique en encre que je conseille à tous) et mon ordinateur (un macbook pro de fin 2011) dont je révise le blanc écran régulièrement. Par ailleurs, pour ceux que ça pourrait intéresser, j’utilise l’imprimeur en ligne Imprimeo.fr, la version en ligne d’Impact réservée aux professionnels de l’image. Le travail est très bon, pas cher, fait en france (à Montpellier) et surtout elle certifie cette norme ISO 12647-2. Et les techniciens sont de vrais imprimeurs et sont toujours de bons conseils.
      Voici aussi un peu de lecture sur l’étalonnage du gamut de votre écran et les profil ICC: http://www.profil-couleur.com/pp/318-profil-gamut-large.php, et aussi celui-ci, en anglais sur la préparation des fichiers pour l’imprimeur, qui peut toujours servir: http://designinstruct.com/print-design/a-guide-to-preparing-files-for-print/
      Bonne lecture.

    3. Lignes et Formations

      Merci pour ces informations.
      Cordialement,
      Lignes et Formations

    4. Jean-Paul Aussel

      Pour Charlie, il a été rentable, puis pas rentable. Et de nouveau (malheureusement pour les raisons que l’on sait). Mais je voulais surtout parler de journaux indépendants (et au vue des articles dans C.H. on ne peut pas dire qu’il ait jamais été « acheté » par l’état… sauf si nos dirigeants sont masos. Merci pour la précision.

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.