Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

S'initier à la prise de vue aérienne avec un droneBlog Lignes et Formations
Accueil Inspirations & Tendances S’initier à la prise de vue aérienne avec un drone

Être photographe c’est être à l’affût de toutes les nouvelles façons de prendre des images. Depuis quelques temps on assiste à un développement de la photographie aérienne grâce à la démocratisation des drones.

Les drones se développent vite et on commence à en trouver à des prix abordables pour le grand public. D’une façon générale les photographes sont intéressés par la possibilité que les drones proposent de faire de nouveaux types d’images mais il reste beaucoup de questions quant à l’apprentissage du pilotage et celui de la législation.

S'initier à la prise de vue aérienne avec un drone

S’initier à la prise de vue aérienne avec un drone
©David Lefèvre

S'initier à la prise de vue aérienne avec un drone

S’initier à la prise de vue aérienne avec un drone
©David Lefèvre

Les possibilités qu’offrent les drones

Les drones offrent des points de vue inaccessibles aux promeneurs. L’esthétique des drones est unique et permet de réaliser des prises de vue impossibles à montrer jusqu’il y a peu. Ou alors il fallait utiliser un très lourd et encombrant équipement de grue, harnais et d’échelle.

S'initier à la prise de vue aérienne avec un drone

S’initier à la prise de vue aérienne avec un drone
©David Lefèvre

Leur objectif très grand angle (ou fish eye) permet d’embrasser un très large angle de champs (180°) et leur petit capteur offre facilement une grande profondeur de champs. La plupart des drones grand public permettent de monter à des dizaines de mètres au-dessus du sol et se pilotent aisément avec un retour vidéo sur smartphone jusqu’à 200m. Néanmoins, attention à la législation qui exige de garder le drone à vue quelles que soient les conditions météorologiques.

En outre, les drones embarquent une somme de technologies incroyable qui permet d’offrir facilement une stabilité dans les images aériennes. Le Bebop 2 de Parrot par exemple, propose une caméra verticale pour maintenir l’équilibre, un capteur ultrason jusqu’à 5 m, un baromètre, un gyroscope 3 axes, un accéléromètre 3 axes également, un magnétomètre et une puce GNSS (GPS+ GLONASS) qui géolocalise le drone pour optimiser la tenue d’un point fixe en vol stationnaire le tout dans seulement 32,8 cm de long x 38,2 cm de large x 8,9 cm de haut pour 500grammes. Mais le marché compte de nombreuses autres marques et les sites de tests sont nombreux (Helicomicro et Focus).

S'initier à la prise de vue aérienne avec un drone

S’initier à la prise de vue aérienne avec un drone
©David Lefèvre

S'initier à la prise de vue aérienne avec un drone

S’initier à la prise de vue aérienne avec un drone
©David Lefèvre

Utiliser un drone

Piloter un drone a certes un caractère ludique mais son usage doit aussi être utile. Les drones sont en réalité autant prisés en photo qu’en vidéo. Les drones grands publics comme le Bebop 2 embarquent un capteur CMOS Aptina de 14 Mpx pour délivrer des images Full HD 30p et des photos Jpeg ou DNG.
Le DJI Phantom Standard, très connu des amateurs embarque aussi une caméra de type go pro fixée sur une nacelle électrique capable de délivrer des images 12Mpix et de la vidéo 2,7K , le tout pour un prix abordable aussi.

S'initier à la prise de vue aérienne avec un drone

S’initier à la prise de vue aérienne avec un drone
©David Lefèvre

Dans les deux cas, la qualité d’image va de tout juste passable (Bebop 2) à acceptable ( DJI Phantom) mais suffit dans tous les cas à un usage amateur et pour se faire la main.
Pour des prises de vue plus exigeantes et surtout des velléités professionnelles il faudra se tourner vers des drones capables d’emporter votre propre appareil photo, mais là le coût n’est pas le même.

En outre sachez qu’avec un drone en utilisation loisir, on est globalement libre d’utiliser un drone en vol à vue à une altitude inférieure à 150 mètres, dans la mesure où il ne survole pas une agglomération, une zone proche d’un aérodrome, un espace aérien spécifiquement réglementé, ou un rassemblement de personnes ou d’animaux.

Dans le cadre d’une utilisation professionnelle, les choses se compliquent sérieusement. Le pilote doit au minimum disposer d’une licence d’aéronef habilitée, d’une formation pratique et d’une déclaration de niveau de compétences. Mais avant d’en arriver là vous pouvez déjà vous procurez un drone bon marché et faire quelques tests en clairière, vous comprendrez après quelques minutes de vol pourquoi il y a un tel engouement.

S'initier à la prise de vue aérienne avec un drone

S’initier à la prise de vue aérienne avec un drone
©David Lefèvre

S'initier à la prise de vue aérienne avec un drone

S’initier à la prise de vue aérienne avec un drone
©David Lefèvre

Pour une démonstration :https://www.youtube.com/embed/hxgdtlPwxIA

David Lefèvre

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 29 Mar 2016

    2 commentaires :

    1. Lintz

      Effectivement, du point de vue législatif je pensait bien que ce serait assez compliqué, mais malgré tout, quand j’aurait un peut évolué en photographie, je serait bien curieux de tester ce matériel qui prend peut de place et donc très pratique pour les prises de vue impossible même à seulement quelques mètres parfois.
      merci pour ces articles

    2. marc

      Superbe article, merci ! Oui c’est compliqué pour les amateurs de faire voler leur drone mais ça donne vachement envie !

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.