Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

Photographie : la visée électroniqueBlog Lignes et Formations
Accueil Parole de pro Photographie : la visée électronique

La performance des appareils photo hybrides n’est plus à démontrer. Beaucoup de marques comme Olympus, Panasonic, Fuji ou Sony les ont adoptés et développés pour en faire aujourd’hui des boîtiers hautement concurrentiels, à même de satisfaire la plupart de tous les besoins des photographes.

Cependant travailler avec un hybride implique un choix fondamental, celui de ne pas utiliser de viseur optique, mais un viseur électronique. Qu’est ce que ça implique ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

difference visee electronique visee optique

 

Les différences entre visée optique et électronique

Sur les appareils photo reflex, la visée se fait par un viseur optique, directement à travers l’objectif. C’est-à-dire que la lumière passe dans l’objectif,  puis elle est redirigée sur un miroir vers le haut, puis réfléchie plusieurs fois dans un prisme (la bosse sur le dessus du viseur des reflex), pour enfin arriver à votre œil.  Du coup, ce que l’on voit c’est directement la lumière qui passe par l’objectif.

En surimpression, on peut avoir quelques informations comme le point autofocus actif ou le réglage d’exposition. À la prise de vue, le miroir se relève et la lumière peut du coup atteindre directement le capteur. La photo peut être prise.

visée optique

 

Sur les boîtiers hybrides, et sans miroir donc, la lumière passe toujours dans l’objectif, mais elle n’est pas réfléchie : elle atteint directement le capteur.  Le capteur transmet ces informations vers le processeur de l’appareil, qui les transmet vers l’écran et/ou le viseur électronique. En effet, ce dernier n’est qu’un écran déporté, tout simplement.

visée électronique

Avantages :

Ce qui est intéressant avec un tel dispositif,  c’est que l’on peut afficher toutes les informations que l’on souhaite à l’écran.

Du coup, il est non seulement possible d’entrer dans les menus sans quitter l’œil du viseur, mais aussi et surtout, il est possible de voir en direct les effets des paramètres d’exposition choisis avant même que la photo n’ait été prise.

C’est effectivement l’un des avantages majeurs par rapport à la visée optique, car cette dernière reflète la réalité, alors qu’une photo est une interprétation de cette dernière. Du coup il est souvent difficile d’imaginer avant la prise de vue si la photo va être sur ou sous exposée. Avec la visée électronique, on voit immédiatement les effets des paramètres d’exposition choisis.

De la même façon, on pourra à loisir travailler directement en noir et blanc par exemple (ou avec une quelconque simulation de filtre ou d’effets) et afficher en surimpression l’histogramme. Ce dernier outil est très utile pour exposer correctement une image et voir la quantité d’information qu’il y a dans les hautes ou basses lumières.

Aussi, la visée électronique affiche 100% du cadre visé. On note également deux autres avantages :

  • La plupart des hybrides sont équipés du focus peaking. Cette aide à la mise au point manuelle affiche en surbrillance la zone de netteté lorsqu’on travaille avec une optique manuelle. On peut ainsi débrayer l’autofocus lorsque celui-ci patine, ou même utiliser à loisir d’ancienne optique manuelle au rendu souvent très doux.
  • En vidéo, l’utilisation du viseur électronique est un vrai plus car il permet d’améliorer l’ergonomie du boitier et de bien le tenir en main avec stabilité. Ce qui n’est pas le cas lorsqu’on l’on tient à bout de bras un reflex avec lequel on filme.

Inconvénients :

Attention, la visée optique a encore ses aficionados et à raison. Cette dernière est en effet réelle et offre un confort de vison inégalable.

D’abord l’image visualisée n’est pas une interprétation et surtout, elle n’est pas sujette à un rafraîchissement. Il n’y a donc aucune lenteur ou latence qu’elles que soient les conditions de lumière.

Il faut compter aussi que sur les scènes à forts contrastes, la visée optique est souvent plus confortable que la visée électronique car notre œil n’a pas à gérer les contre-jours. En outre, avec une visée à 100% du cadre visée (rare et chère) le photographe a l’impression de mettre l’œil dans une immense fenêtre et il n’y a aucune fatigue visuelle.

Enfin, lors d’une rafale sur une scène d’action par exemple, le photographe n’est pas gêné par la remontée du miroir, qui est quasiment invisible. Avec une visée électronique, la plupart  des boîtiers ont encore un retard à l’affichage qui peut pénaliser sur les scènes les plus rapides.

 

Solution hybride

 

La solution idéale se trouve peut-être du côté de Fuji qui propose des solutions hybrides sur ses X100F et X-Pro2 et dans lesquels le photographe peut à loisir passer de l’une à l’autre. Toujours est-il que la visée électronique a fait des progrès fantastiques en très peu d’année et qu’aujourd’hui la norme de définition des viseurs électronique est de 2,36millions de points avec un rafraîchissement de 60im/s. De quoi être à l’aise dans plus de 90% des situations !

 

© David Lefèvre

 

 

 

 

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 19 Mai 2017

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.