Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

Perspectives frontales et mise en couleursBlog Lignes et Formations
Accueil Parole de pro Perspectives frontales et mise en couleurs

Pour compléter un précédent article qui présente l’intérêt des isométries mises en couleurs avec une technique à l’eau, je vous présente aujourd’hui plusieurs perspectives à un point de fuite (ou perspectives frontales) mises en couleurs avec des feutres, réalisées par Laetitia Drouet (que je remercie pour sa collaboration à cet article).

Perspective I : Aménagement d’un bureau

La première perspective ci-dessous décrit l’aménagement d’un bureau au domicile d’une cliente. Ce projet prévoit un agencement sur mesure assez développé qui déplace la bibliothèque en hauteur. Je vous propose d’analyser uniquement le rendu graphique du dessin et non l’aménagement lui-même.

atelier Perspectives frontales et mise en couleurs

Les qualités sont indéniables : un tracé dynamique, assuré, une mise en couleurs suffisamment simplifiée et hiérarchisée, une construction plutôt juste, efficace. L’usage des feutres est bien maîtrisé. En conséquence, le dessin nous renseigne clairement sur le projet présenté.

Les points qui pourraient être améliorés cependant : le cadrage en tout premier lieu, observez que le premier plan et la zone du plafond sont vides et n’apportent donc aucune information utile. Pour cette raison, j’ai conseillé à Laetitia de recadrer son dessin (soit avec un cadre apparent, léger, soit en réduisant simplement la surface de parquet et de plafond « vides »). Egalement, la traduction du mur à droite manque singulièrement d’intérêt, d’information. Même si le mur est blanc, une valeur de gris légère apporterait un peu de densité au dessin, au lieu d’un sentiment d’inachevé.

Enfin, le recadrage offre un second intérêt : il permet de laisser plus de place autour de la perspective, afin d’apporter des informations complémentaires (avec un titre et des légendes détaillées). Le titre cite le lieu décrit et le nom du client. Les légendes précisent les références des matériaux, couleurs et mobilier prescrits (fournisseur / collection / modèle ou coloris / cotes éventuelles etc…). Elles peuvent aussi préciser un mécanisme (type d’ouverture, coulisses, rangements encastrés ou autre).

Perspective II : Aménagement d’un salon

La seconde perspective ci-dessous décrit un salon. Nous retrouvons les mêmes qualités graphiques (avec une mise en couleurs un peu plus schématique cependant) et je formulerais les mêmes conseils pour le recadrage et l’ajout de texte. Cela dit, j’ajouterais un autre commentaire sur la notion de hiérarchie, associée à une mise en couleurs. Dans cet exemple, Laetitia place la couleur la plus vive de sa gamme (le rouge) sur des accessoires (abat jour, vase, coussin,…). Bien entendu, ce choix est tout à fait acceptable, cependant, cela inverse la hiérarchie visuelle : l’œil est attiré en premier lieu pour tous les éléments rouges et dans un second temps seulement, il s’attache à découvrir le reste. Pourtant, l’objectif principal de ce dessin n’est pas d’attirer le regard sur le coussin ou sur le vase : cette perspective doit communiquer une synthèse des propositions faites par la décoratrice (ici Laetitia), c’est-à-dire comment l’espace est utilisé, où sont placés les meubles, quelle harmonie colorée est choisie, comment elle est répartie, quelle ambiance globale se dégage de cette association…

laetitia drouet Perspectives frontales et mise en couleurs

Les débutants en décoration intérieure font souvent des erreurs de hiérarchie visuelle sur leurs perspectives colorisées, par méconnaissance des règles de hiérarchie mais aussi dans certains cas, par « convention ». J’utilise le terme « convention » ici en opposition au terme « créativité ». En effet, les projets décoratifs plus conventionnels placent toujours la couleur la plus vive de la gamme en petite quantité et sur des surfaces mobiles (rideaux, coussins, meubles, accessoires). Avec une démarche plus « créative», vous oserez à l’inverse placer cette couleur en grande quantité sur des surfaces fixes telles que les murs, le sol ou le plafond.

Dans la réalité professionnelle, le niveau de créativité du projet sera adapté à l’attente du client en la matière. Concrètement, dans certains cas, se limiter à une répartition conventionnelle des couleurs sera tout à fait pertinent, dans d’autres cas, cette démarche ne répondra pas suffisamment au cahier des charges, s’il induit un projet plus audacieux.

Karine Mazeau

Le prochain atelier de Karine Mazeau avec pour thème Perspectives et mise en couleurs aura lieu les 20 et 21 mai prochains.

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 25 Mar 2015

    2 commentaires :

    1. Helene L

      Bonjour,

      Est ce que tout le monde peut participer aux ateliers de Karine Mazeau ou seulement les élèves ??? Merci.
      Helene.

    2. L'équipe de l'école

      Bonjour Hélène,

      Oui, il faut être élève chez Lignes et Formations pour pouvoir s’inscrire aux ateliers. Si vous souhaitez recevoir des renseignements sur nos formations, n’hésitez pas à faire une demande d’informations sur notre site : http://www.lignes-formations.com/demande-d-informations.htm
      Cordialement,
      L’équipe de l’école

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.