Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

La bonne façon de progresser en dessin - Blog Lignes et FormationsBlog Lignes et Formations
Accueil Parole de pro La bonne façon de progresser en dessin

Mettons de côté la question du don en dessin, extrêmement réductrice par rapport à l’apprentissage. Il ne naît pas un Picasso tous les jours. Il est intéressant d’appliquer une bonne méthode, pour progresser de façon efficace et comprendre comment l’apprentissage fonctionne en dessin.

 

Pour en finir avec le don !

Je vous invite à parcourir les œuvres de jeunesse de Picasso.

Ici, lorsque l’on voit les capacités de dessin dès 12 ans/14 ans, en tenant aussi compte, qu’à l’instar de Mozart, il a reçu une éducation artistique très jeune, on peut parler de don et de génie, d’une vraie facilité hors norme avec tout ce qui a trait au dessin et à la peinture.

On rencontre aussi des gens qui ont la chance d’être nées avec un « œil photographique », c’est-à-dire la capacité de reproduire sans effort un modèle. Cette capacité n’étant pas liée d’ailleurs à une qualité artistique au final. C’est un peu comme quelqu’un qui chante juste naturellement, cela n’en fait pas un chanteur original, de talent, pour autant.

Un va et vient riche pour progresser

La grande majorité des personnes qui dessinent, que ce soit par hobby ou professionnellement, n’ont pas un don aussi puissant au départ. Intéressons-nous donc plutôt au processus cérébral de l’apprentissage.

 

Notre cerveau est toujours charmé par la répétition. La répétition utilise un chemin qu’elle a déjà emprunté auparavant. Lorsque nous sommes face à quelque chose de neuf, cela entraîne un effort, plus ou moins important et que nous cherchons, de façon inconsciente, à éviter.

Pour cette raison, dessiner uniquement d’imagination est dangereux. Le dessin d’imagination, n’est pas un dessin d’un monde imaginaire. Il s’agit simplement d’un dessin fait ni avec modèle, ni de mémoire (c’est-à-dire après avoir observé attentivement un modèle). Que l’on dessine des elfes ou un arbre.

Plus on s’en s’enferme dans le dessin d’imagination, plus on répète des schémas, plus on répète les mêmes erreurs, plus notre cerveau considère que ces erreurs SONT « la bonne façon » de dessiner telle ou telle chose.

Inversement, si l’on ne fait que de la copie, que du dessin d’après modèle, on apprend simplement à …copier. C’est important, mais cela ne rend pas autonome. Pour trouver un cycle vertueux dans l’apprentissage artistique, il faut en fait mixer ces deux approches.

Il faut dessiner d’imagination, mais en s’interrogeant :

  • Pourquoi le pied que je dessine me semble-t-il faux ?
  • Je n’arrive pas à dessiner des plis de vêtements corrects, pourquoi ?
  • Comment faire pour rendre la matière d’une pierre ?

Et à ce moment, vous cherchez des modèles. Cette fois, comme vous copiez afin de résoudre un problème, vous allez cette fois copier en apprenant, en incorporant ces connaissances de façon pérenne, et vous pourrez donc les utiliser pour de futurs dessins. C’est vraiment par cette alternance entre modèle et non modèle que vous verrez le plus rapidement des progrès dans votre apprentissage du dessin.

Les conseils de votre formateur Lignes et Formations pour progresser en dessin

Copyright Philippe Francq

Un dernier conseil, particulièrement si vous êtes débutant(e), choisissez plutôt des modèles dessinés que des photos dans votre apprentissage. Il est très facile avec Internet, et par exemple Pinterest, de trouver des exemples de dessin réalistes. Vous aurez ainsi sous les yeux des exemples de solutions trouvées par ceux et celles qui vous ont précédé.

Pour prendre l’exemple des plis des vêtements, ils sont souvent difficiles à cerner sur une photo, et le dessin d’un styliste peut vous aider grandement à comprendre quels sont les traits importants à placer sur votre propre dessin, quand vous dessinez une robe et costume.
Ou bien le dessin d’un auteur de bd comme Philippe Francq (voir l’illustration ci-dessus) !

Jean-Paul Aussel

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 03 Oct 2018

    1 Commentaire :

    1. Valerie RAMANANKATSOINA

      Le dessin, c’est la première chose qu’on apprend lorsqu’on à l’âge de tenir un crayon et à travers les dessins on apprend tout au long de sa vie, sans doute est-ce pour celà qu’un métier ou l’on peut s’exprimer par le dessin ne peut être qu’ un plaisir !
      Un article encourageant et motivant pour ceux qui comme moi, se lance dans ce domaine abstrait, inconnue mais qui redonne une toute autre dimension à la vie aussi !

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.