Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

Decoration d'intérieur : mélangez rendu 3D et rendu manuel !Blog Lignes et Formations
Accueil Parole de pro Pourquoi mélanger Sketch’up et des rendus manuels ?

Les logiciels de dessin en 3D (tels que Sketch’up, 3Dsmax ou Blender) ne s’opposent pas aux rendus à main levée ; dans l’idéal, apprenez au contraire à mélanger les possibilités de chaque outil, pour produire rapidement des perspectives colorisées « vendeuses » et sensibles. Cette approche se révèle en effet bien plus rapide qu’un rendu entièrement en 3D et rendering.

 

Les limites du tout 3D ?

Les élèves qui démarrent sur les logiciels de 3D sont souvent bluffés par les résultats qu’ils obtiennent, ayant le sentiment d’avoir relevé enfin le défi de la perspective. S’ajoute à cette fierté l’idée reçue selon laquelle une perspective 3D va bluffer vos futurs clients, mieux qu’aucun autre type de rendu.

Le but de cet article est de vous mettre un peu en garde contre les rendus 3D très « raides » (j’oserai dire « indigestes ») que vous produisez à vos débuts et dont vous survalorisez assez souvent le potentiel de communication et de séduction.

Je voudrais aussi attirer votre attention sur les techniques mixtes (celles qui mélangent astucieusement la 3D et le dessin à la main), qui représentent une étape pédagogique très formatrice, tant que vous ne maitrisez pas les fonctions avancées de rendering (matières, éclairages..) indispensables pour produire des perspectives 3D réellement vendeuses et efficaces.

Comment mixer la 3D et le dessin ?

Étape 1 : Vous utiliserez le logiciel 3D (Sketch’up version légère ou Blender qui est un logiciel open source, donc gratuit) pour tracer l’espace en 3D. Vous vous contenterez d’un rendu « brut », c’est-à-dire sans aucun matériau ni éclairage. Pour les meubles, je vous recommande de placer des modèles 3D de meubles qui ressemblent à peu près à ceux que vous avez sélectionnés pour le projet (surtout au niveau des proportions), que vous trouverez dans la bibliothèque intégrée ou que vous chercherez en ligne dans des bibliothèques gratuites, en particulier pensez aux meubles du site Maison du Monde, très accessibles.

Temps estimé : 1 à 2 H

Étape 2 : Attention à cette étape au point de vue que vous allez choisir pour éditer une impression papier d’une vue en perspective « brute » (en valeur de gris). Oubliez les points de vue trop plongeants « par-dessus les murs » comme le font presque tous les débutants. Vous choisirez le point de vue le plus pertinent et supprimerez sur votre tracé 3D les deux murs au premier plan. De cette façon, vous pouvez éditer un point de vue à hauteur de regard « normale », orienté dans le sens jugé le plus intéressant, qui s’apparentera à une isométrie.

Temps estimé : 5 à 15 mn

 

Étape 3 : Imprimez cette perspective le plus grand possible sur un format A3 (dans l’idéal), sur un papier blanc 90 gr. Avec une imprimante A4 qui ne possède pas de bac A3, vous pouvez normalement imprimer en plus grand sur X format A4 en choisissant le mode « affiche ».

Temps estimé : 5 mn

 

Étape 4 : Scotchez cette impression sur une table et scotchez par-dessus un calque d’étude (ou calque 90 gr). Placez devant vous les photos de tous les meubles et accessoires prescrits (qui normalement ne correspondent pas tous avec les modèles 3D que vous avez trouvés). Avec un porte mine 0.5mm, dessinez par-dessus votre 3D les meubles et les accessoires choisis en essayant d’être le plus fidèle possible à la photo de chaque meuble et accessoire. Aidez-vous des proportions des modèles 3D imprimés. Dessinez de la même façon les éventuels agencements crées. Affinez aussi le dessin de menuiseries, des rideaux, stores, plantes…

Temps estimé : 1 à 2 H

Étape 5 : Scotchez un calque A3 de 90 gr sur ce brouillon au porte mine, puis repassez l’ensemble du dessin à main levée avec un feutre noir épaisseur 0.3mm.

Temps estimé: 15 à 30 mn

Étape 6 : photocopiez ce calque sur un papier adapté à la technique de mise en couleurs choisie (papier assez lisse 110 à 160 gr pour les feutres, les crayons ; papier à grain épaisseur 160 à 300 gr pour l’aquarelle). Avant de commencer la mise en couleurs, assurez-vous d’avoir produit une planche déco. Ce document placé sous vos yeux vous donnera l’harmonie colorée associée au projet. N’inventez jamais les couleurs au moment de la mise en couleurs. Pour le détail de la mise en couleurs, reportez-vous à l’article du 26/01/15 et sa suite en mars 15.

Temps estimé: 30 à 45 mn

 

Étape 7 : lorsque la mise en couleurs est finie, scannez le document (en une ou deux fois selon la taille de votre scanner), importez le fichier en .TIFF dans Photoshop Element (que vous pouvez télécharger pour 65 euros environ). Avec le logiciel Photoshop (ou Gimp, équivalent gratuit open source), vous insèrerez un titre explicite (nom du client / descriptif du projet / espaces décrits par la perspective / date) et des légendes (références détaillées des meubles et accessoires prescrits). Utilisez une typo très lisible en gris pour respecter la hiérarchie visuelle. Vous pouvez à cette étape ajouter des motifs (sol, murs) en appliquant des calques par-dessus votre dessin (pensez à abaisser l’opacité du calque pour mélanger les deux « écritures »). Enregistrez votre dessin selon plusieurs fichiers (en .psd en conservant tous les fichiers, en .pdf en ayant écrasé les fichiers, en.jpeg en ayant réduit le format pour alléger le fichier).

Temps estimé : 15 à 45 mn

Vous en verrez des exemples sur mon blog : deco-design-formation.blogspot.com

Les avantages d’un rendu mixte logiciel 3D et dessin à la main ?

Avantage 1 = une technique rapide. J’ai décomposé les 7 étapes qui vous donneront l’impression que c’est long et fastidieux, pourtant je vous engage à compter le temps que vous passerez en déroulant la méthode, à comparer avec celui passé sur un rendu entièrement réalisé sur un logiciel de 3D et de rendering. Vous observerez que c’est plus rapide (pour un débutant comme pour une personne plus expérimentée).

Avantage 2 = le niveau de compétences en 3D. Le gros avantage de la technique « mixte », c’est que vous pouvez vous lancer avec des compétences très légères en modélisation 3D. Ca vous permet de produire des perspectives vendeuses en attendant d’être capable de produire des rendus entièrement informatisés (si c’est votre graal). D’autres pourront faire de cette technique « mixte » leur patte personnelle.

Avantage 3 = des perspectives très séduisantes pour vos clients. Cette technique mixte vous permet surtout de produire sans grand acquis techniques des perspectives qui cumulent les qualités graphiques du dessin à la main et de la modélisation 3D. Pour cette raison, surtout si vous apprivoisez l’aquarelle, vous produirez des perspectives très séduisantes et efficaces. Une perspective est efficace si elle permet à votre client de vérifier la cohérence du projet en la comparant avec les autres éléments produits (plans et planches déco.).

Pour vous former sur Photoshop, n’hésitez pas à demander un rendez-vous téléphonique et pensez à l’atelier que propose l’école « Photoshop en décoration » et que j’anime, dates annoncées sur votre Espace Élèves.

Karine Mazeau

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 18 Sep 2017

    6 commentaires :

    1. Baldo

      bonjour ,est ce un devoir a rendre ?

    2. Manon

      Merci pour cet article très intéressant !
      Petite question : la 1ère image est-elle exportée depuis Sketchup directement ? Ou est ce que l’effet ultra réaliste des matières et lumières a été retravaillé dans un autre logiciel, lequel ?
      Image dont la légende est « Exemple de point de vue trop plongeant à éviter
       »
      Merci d’avance pour votre réponse.

    3. Manon

      Merci pour cet article très intéressant !
      Petite question : la 1ère image est-elle exportée depuis Sketchup directement ? Ou est ce que l’effet ultra réaliste des matières et lumières a été retravaillé dans un autre logiciel, lequel ?
      Image dont la légende est « Exemple de point de vue trop plongeant à éviter
       »
      Merci d’avance pour votre réponse.

    4. Jean-Paul AUSSEL

      Article très intéressant de ma collègue, je ne manquerais pas d’en parler dans mon prochain atelier sur Sketchup.

      Peut-être une précision pour les impressions où vous travaillez directement sur celles-ci : il est indispensable qu’elles soient faites avec des imprimantes laser. En effet les imprimantes à jet d’encre vont déposer une encre fragile, qui se délaye naturellement avec l’eau. Donc l’aquarelle, la transpiration de la main vont tout de suite les abîmer.

    5. Karine Mazeau

      Ceci n’est pas un devoir mais cet article fonctionne comme un cours, en vous aidant des conseils donnés pas à pas, je vous engage à réaliser vos prochaines perspectives selon cette technique « mixte ». Tous les visuels qui illustrent cet article proviennent de Fotolia, je ne connais donc pas les logiciels utilisés, enfin l’exemple avec les 4 murs est un contre exemple, à ne pas suivre donc …

    6. Gilles

      Bonjour.
      Je comprends évidemment l’intérêt du mélange des techniques, mais je ne visualise pas la méthode.
      Peut-être auriez-vous des captures d’écran des différentes étapes ?

      Merci de votre aide

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.