Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

Des erreurs techniques à éviter absolument dans la colorisation d’une illustrationBlog Lignes et Formations
Accueil Parole de pro Des erreurs techniques à éviter absolument dans la colorisation d’une illustration (2/4)

Nous avons déjà vu des points importants pour réussir la mise en couleur d’une illustration, au niveau de sa résolution dans l’article précédent. Nous allons maintenant voir comment organiser votre fichier de façon optimale dans le logiciel. Que vous fassiez de l’illustration dans n’importe quel domaine ou de la bande dessinée, ceci vous concerne !

formation-auteur-illustrateur-bd

1- Les problèmes

Votre original en noir et blanc n’est pas assez propre

Votre original est soit dessiné sur tablette, soit scanné. Zoomez pour voir s’il ne contient pas des gris parasites, des traits mal gommés ou autres :

formation-auteur-illustrateur-bd

Copyright Jean-Paul Aussel

Ces parasites vont perturber la mise en couleur. Vous pouvez tenter de les diminuer en manipulant une courbe, mais il faut faire attention car vous risquez de diminuer l’épaisseur des traits noirs.

Utilisez la gomme pour faire des corrections précises, et mieux encore dans Photoshop l’outil densité, paramétré pour les tons clairs. Son icône ressemble à une raquette car elle est inspirée d’une manipulation dans les anciens systèmes de développement argentique.

Paramétrez avec une faible exposition. En choisissant ces paramètres, vous ne devriez pas abîmer vos traits les plus foncés. Procédez doucement néanmoins, évidemment il est préférable de faire ceci avec une tablette.

formation-auteur-illustrateur-bd

Copyright Jean-Paul Aussel

 

Le plus gros problème : vous colorisez directement sur le noir et blanc

Voici une mise en couleur avec l’outil pot de peinture, que l’on retrouve dans tous les logiciels et différents soucis possibles.

 

formation-auteur-illustrateur-bd

Copyright Jean-Paul Aussel

 

Dans la crête du coq, on voit qu’en appliquant plusieurs couleurs à la suite, la mise en couleur n’est pas parfaite : des pixels de la première couleur (orange) ne sont pas recouverts par le vert.

Pour les pattes, on voit que la couleur, appliquée en mode de remplissage normal, recouvre une partie du trait noir. On pourrait passer en mode de remplissage produit pour éviter ce souci. Mais dans ce cas, en appliquant une nouvelle couleur, elle se superposerait à la première, on obtiendrait un mélange des deux couleurs, ce qui n’est pas ce que l’on recherche.

 

2- Les solutions : une organisation sous forme de calques

Vous ne devez jamais coloriser directement sur votre noir et blanc. Tout d’abord, verrouillez le calque de noir une fois qu’il a été corrigé :

  • si c’est un scan, il est verrouillé par défaut, le calque s’appelle « Arrière-Plan » et le cadenas est grisé;
  • si c’est un calque libre, c’est à vous de cliquer sur le cadenas.
formation-auteur-illustrateur-bd

Copyright Jean-Paul Aussel

Vous avez désormais protégé votre original. Si vous avez peur de faire des erreurs, n’hésitez pas à dupliquer ce calque, puis à le masquer, (en enlevant l’œil) afin d’avoir une sauvegarde dans votre document Photoshop ou autre.

La prochaine fois nous verrons comment utiliser les calques pour la colorisation.

Jean-Paul Aussel

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 02 Mai 2018

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.