Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

Déco intérieure : quand et comment établir un devis ?Blog Lignes et Formations
Accueil Parole de pro Déco intérieure : quand et comment établir un devis ?

Suite à des articles plus anciens sur la notion de marché, la prospection de vos futurs clients et la sous-traitance que je vous engage à lire si vous ne l’avez pas déjà fait, j’aborde aujourd’hui la question cruciale des devis.

Quand établir un devis ?

Commençons par lister les cas exceptionnels où vous n’éditerez pas de devis. En réalité, il n’y a que deux cas de figure qui répondent à cette situation.

Cas 1

Vous travaillez gratuitement de plein gré (oui, c’est important de le préciser) parce que votre client est un membre de votre famille, un ami ou une personne à qui vous voulez rendre un service.

Cas 2

Vous avez défini des forfaits pour des missions très courtes de coaching en décoration, par exemple visite de 3 heures sur place et compte-rendu écrit d’une page envoyée par mail : 500 € TTC. Ce qui suppose que vous avez créé un site Internet et une plaquette commerciale clairs qui détaillent le contenu des missions types proposées et le tarif forfaitaire associé. Ces documents et supports servent de base commerciale à votre intervention. Certains coachs en décoration vendent d’ailleurs leurs missions de cette façon directement en ligne, payées à l’avance.

Dans tous les autres cas, vous ne devez jamais commencer une mission sans avoir établi en amont un devis signé par votre client et sans avoir perçu le règlement de l’acompte.

J’entends déjà toutes les objections, la plus courante étant « comment mon client va-t-il accepter de me payer un acompte sans n’avoir rien vu ? ».

Justement, votre client vous aura choisi pour au moins une des raisons que je liste à la suite :

  • Un de ses amis, un proche ou une connaissance professionnelle a déjà fait appel à vos services et les recommande,
  • Votre futur client a repéré votre travail via un article, une annonce ou toute autre mode de communication, et vous lui avez présenté votre book lors d’un premier entretien,
  • Vous avez démarché cette personne ou société, et comme dans le cas précédent, vous avez présenté à votre interlocuteur votre book lors d’un premier entretien.

En résumé, c’est le contenu de votre book et/ou une recommandation extérieure qui permet à votre client de choisir de travailler avec vous. Il ne peut pas exiger que vous commenciez à étudier son projet pour décider si oui ou non il travaillera avec vous. Et vous n’avez surtout pas intérêt à proposer un tel fonctionnement ! Ce serait anti-professionnel.

Voici venir la seconde objection « comment se faire payer ses toutes premières missions ? ». Les travaux que vous réalisez à l’école vont justement vous permettre de commencer à alimenter votre book de projets « non réalisés » certes, mais qui démontrent vos qualités artistiques et vos acquis techniques. Ensuite, travailler gratuitement ou presque pour des amis ou la famille (à condition que les bénéficiaires du projet s’engagent à financer les travaux) peut vous aider à compléter ce book avec des projets réalisés, ceux là. Vous « éclatez » sur des projets personnels reste l’option la plus simple : refaites la décoration intérieure de votre maison, votre appartement, votre résidence secondaire et vous accumulerez autant d’expérience technique que de nouveaux projets pour enrichir votre book.

En conclusion, dans plus de 90 % des cas, vous devez établir un devis, la seule exception concerne les personnes qui se limitent à du coaching en décoration « précalibré ».

Comment établir un devis ?

C’est impossible de répondre en détail à cette vaste question dans un simple paragraphe. Je vais « débroussailler » le sujet pour vous aider à préparer cette perspective, le jour venu.
Sachez que vous pouvez facturer vos missions selon 3 modes différents :

  1. Le forfait (le plus courant et le mode que je vous recommande, car compatible avec tous les cas de figure et très « juste »)
  2. Le taux horaire ou journalier connu de votre client (cas réservé aux coachs en décoration et aux missions de sous-traitance réalisées in situ – vous reporter à l’article qui détaille ce contexte)
  3. Le pourcentage sur le montant des travaux (mode réservé aux missions qui intègrent le suivi de chantier et l’appel d’offres. Ces missions cela dit peuvent aussi être facturées avec un forfait).

Comment établir un devis forfaitaire ?

Pour établir vos devis forfaitaires, vous devez :

  • Définir le montant de votre rémunération nette souhaitée mensuelle (à votre rythme de croisière, pas à votre démarrage !)
  • Calculer le coût mensuel de votre activité (rapporté à un coût horaire – notion de « charges fixes »)
  • Estimer le budget temps global que vous passerez pour réaliser cette mission (tâche par tâche, à exprimer en heures)
  • Définir votre taux horaire vendu (qui n’est pas connu de votre client)
  • Multiplier le nombre d’heures prévisionnel de cette mission avec votre taux horaire vendu.
  • Ajouter le coût de votre assurance professionnelle (% du précédent total défini par votre contrat d’assurance)
  • Ajouter les éventuels frais associés à cette mission (frais de transport exceptionnels par exemple)
  • Ajouter la TVA si votre statut la prend en charge

Lorsque vous déciderez de vous mettre à votre compte, je vous recommande vivement de vous faire aider d’un comptable ou d’une structure d’aide à la création d’entreprise (type Geai) ou encore d’une coopérative d’activité et d’emplois (CAE) pour définir avec précision les bases de vos tarifs (taux horaire vendu). Cette approche professionnelle du problème vous évitera de sous facturer vos missions, comme beaucoup trop de personnes qui se lancent seules et sans préparation sur le marché.

Pour aller plus loin : « Démarrer son activité déco », Karine Mazeau aux éditions Eyrolles.

Karine Mazeau

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 04 Jan 2016

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.