Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

Découvrez le travail d'une élève illustratrice chez Lignes et FormationsBlog Lignes et Formations
Accueil Créations d'élèves Focus sur les visages de Valentine

Dans l’un des projets pros en illustration, il est demandé aux élèves de faire une proposition de signes du zodiaque, en relation avec un magazine. Il y a énormément de façons de répondre à cette demande professionnelle. Avec une approche graphique plus ou moins marquée, avec un degré de réalisme plus ou moins symbolique. Valentine Jauner a choisi de travailler dans le réalisme… avec brio !

 

formation a distance bande dessinée

Signe astrologique du Verseau © Valentine Jauner

Une solution qui n’est pas des plus originales, mais qui est bien traitée

Très souvent, des élèves choisissent des magazines féminins pour ce devoir et décident ensuite « d’habiller » les personnages de façon plus ou moins prononcée, afin qu’ils « collent » à l’animal du signe zodiacal ou la thématique du signe.

Donc, pour le Lion, nous allons avoir des femmes à la chevelure abondante et blonde, pour le Scorpion un look plus acéré avec une queue de cheval qui évoque la poche de venin, etc.

Il est évident qu’il n’est pas possible de simplement se reposer sur la présence du picto représentant le signe zodiacal, et que le personnage doit évoquer rapidement le signe. N’oublions pas que ce type d’illustration est imprimé en petit et que la lectrice veut directement aller à l’horoscope qui la concerne.

Le choix de Valentine et ses 7 réussites

Je vous présente seulement un extrait de son travail, Taureau et Verseau, en vous expliquant pourquoi elle a eu une très bonne note, ce qui est bien, mais surtout pourquoi elle peut mettre ce travail dans son book, ce qui est encore mieux !

 

formation dessinateur auteur bande dessinee

Signe astrologique du Taureau © Valentine Jauner

1- Une qualité de dessin évidente

Sous le travail de finition, sous la mise en couleur, on voit tout de suite que les têtes sont bien construites, que les volumes existent, des cheveux jusqu’aux cils. Voilà quelqu’un qui maîtrise déjà bien des notions (au moins sur ce type de visage).

2- Une lisibilité et une efficacité préservées

Rien de plus facile que de se laisser happer par le travail sur les détails jusqu’à  ce que ceux-ci finissent par distraire le regard.

Valentine évite ce piège : il y a des détails, regardez les paillettes de maquillage, le travail sur les mèches de cheveux, les bulles flottantes. Mais ils sont à chaque fois perçus dans un second temps, après que notre regard se soit d’abord posé sur l’essentiel.

C’est parce que Valentine a eu une réflexion intelligente et sensible sur la lumière et les ambiances colorées.

3- Des contours discrets

Pour séparer certaines parties du dessin, Valentine a parfois utilisé des contours, mais ce n’est pas systématique et ils sont souvent colorés en adéquation avec la couleur qu’ils cernent. Si Valentine avait fait un contour noir marqué, le look aurait été beaucoup plus bd, ce qui ne convient pas à tout type de commande.

4-  Des couleurs personnelles

Ici, nous n’avons pas de « rose standard » pour la peau, Valentine ne tombe pas dans le travers de tons trop francs, trop forts, il y a une sensibilité de peintre sous cette approche de la peau (on dit de la carnation si l’on veut passer pour quelqu’un qui fait des études d’art ; ). Peintre numérique, mais peintre quand même !

5- Des différences morphologiques

Les deux visages sont différents dans leur structure, notre artiste ne répète pas les mêmes volumes. La fille Verseau a un visage plus allongé que la fille Taureau.

Les différences auraient pu être encore plus marquées, mais elles existent déjà, démontrant que Valentine ne dessine pas par automatisme.

6- Un travail qui s’inscrit dans son époque

Pour l’instant le style n’est pas d’une originalité absolue, on pense par exemple aux illustrations de Benjamin.

Mais on n’a pas non plus le sentiment de voir un style qui évoquerait les illustrations des années 70. Il est préférable d’être raccord avec la production actuelle, ce qui montre que l’on ne vit pas dans une bulle. Même s’il serait intéressant que Valentine développe encore davantage une approche personnelle.

7- De la subtilité dans le travail des expressions

L’être humain, face à une image d’un autre être humain, cherche dans les yeux, le mouvement des sourcils, les plis de la bouche, à rentrer en contact avec ce visage, à développer une empathie (ou une antipathie). Et ici, on sent des personnalités dans ces visages, sans qu’il y ait de la caricature.

Voilà, qu’en pensez-vous ? Quelle note auriez-vous mis au travail de Valentine ?

Jean-Paul Aussel

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 10 Avr 2017

    1 Commentaire :

    1. Sulawa Nicolas

      Moi j’aime beaucoup le visage du verseau et ses teintes bleues.
      J’aurais mis 17/20.

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.