Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

Mes notes, ma moyenne - Parole de proBlog Lignes et Formations
Accueil Parole de pro Mes notes, ma moyenne

Nos formations vous proposent essentiellement des devoirs notés, au fur et à mesure de votre progression, une moyenne se dessine, rappelant de bons ou de mauvais souvenirs scolaires. Mais comment devez-vous comprendre les notes dans un domaine artistique ? En particulier dans les sections illustrations, bd, préparation artistique.

formation bande dessinee

© Jean-Paul Aussel

Les notes, est-ce trop scolaire ?

La plupart d’entre vous sont intéressés par un débouché professionnel en choisissant une formation artistique. Alors, est-ce en brandissant un « bon bulletin de note » que l’on va décrocher une mission ou un emploi dans une formation artistique ? Bien entendu non, un client est intéressé par ce que vous savez produire artistiquement, et non pas par votre passé d’élève dans telle ou telle école.

Néanmoins, comme le disait un philosophe : « On ne peut pas dire qu’Arthur Rimbaud soit devenu un grand poète parce qu’il était premier prix en Latin et en Grec ancien, mais on ne peut pas dire non plus que s’il n’avait pas eu cette maîtrise des lettres classiques, il serait devenu un poète capable de grandes liberté ».

Donc avoir de bonnes notes ne garantit pas une réussite, mais ne pas en avoir non plus ! Aujourd’hui, on se pose beaucoup de questions sur une évaluation par compétence ou par notes, et je me propose de vous donner mon point de vue concernant mes notations.

Une mauvaise note = je suis mauvais (e) ? Non

Très souvent un artiste va prendre une mauvaise appréciation comme une blessure personnelle en établissant l’égalité suivante : mon tableau est rejeté, donc je suis un mauvais peintre. C’est une erreur. Mon tableau ne plaît veut dire que CE tableau n’est pas réussi (en tout cas il n’a pas convaincu). À CE moment précis, JE n’ai pas réussi. Cela ne signifie pas que je n’ai pas réussi dans le passé ou que je produirais pas mieux dans le futur.

Donc, ne prenez pas une note qui vous déplaît comme quelque chose qui signifie que vous n’avez pas de potentiel, mais comme l’indication que sur tous les points, techniques et artistiques, soulevés par tel énoncé, vous n’avez pas eu assez de maîtrise.

Une bonne note = je suis un pro ? Non

Et de la même manière, lorsque vous réussissez un devoir (ou que le professionnel vend une œuvre), cela signifie que le contrat a été bien honoré, nullement que dans le passé nous avons toujours réussi, ni que nous réussirons toujours dans le futur, quelle que soit la demande.

formation bd a distance

© Jean-Paul Aussel

Pour faire une mélodie, il faut plusieurs notes

Il ne faut pas focaliser votre attention sur une note. Il peut être agréable d’avoir une bonne note et décevant d’en avoir une mauvaise. Mais dans les deux cas, il ne s’agit que d’un élément isolé. Il est important d’avoir systématiquement une vue d’ensemble sur ces marqueurs que sont les notes. C’est donc avant tout sur la moyenne que vous devez porter votre attention.

Bien sûr, la moyenne ne prend vraiment de valeur qu’à partir d’une dizaine de notes. Le système de notes sur 20, à part Déclic Dessin qui volontairement n’est pas noté, pourrait être remplacé par une gestion d’évaluations, mais dans le domaine du graphisme ou dessin, ce serait assez complexe à réaliser et, surtout, dans nos métiers, c’est toujours un TOUT que l’on vend.

On peut être très bon sur un pur plan artistique, mais si la technique ne suit pas, le résultat sera invendable, et si la maîtrise est uniquement technique, mais sans âme artistique, ce sera le même échec.

Des notes aigües et des notes graves

En « lisant » votre moyenne sur votre espace élève, portez aussi votre attention sur les notes individuelles qui la constituent.
Si vos notes tournent autour de la moyenne, celles-ci reflètent donc bien votre niveau et votre évolution.

Si par contre vous oscillez fortement autour de la moyenne, il est intéressant de les étudier :
– Vous avez une bonne moyenne, mais elle est surtout tirée par les notes théoriques, attention, car c’est votre book que vous présenterez, pas vos analyses d’œuvres.
– Vous avez une mauvaise moyenne, mais de bonnes notes dans les réalisations graphiques qui vous intéressent le plus. Dans ce cas, à moins que vous ne prépariez un BTS ou un autre examen, votre book sera certainement attractif et ce sera un bon point de départ professionnel.

La tentation (ou la maladie) du perfectionnisme est tentante pour chacun de nous, mais on ne demande pas à tous les artistes d’être excellents dans tous les domaines de leur art. Certains le sont, tant mieux pour eux, mais beaucoup de dessinateurs de bd par exemple ne sont pas du tout coloristes, et ne sont excellents que dans un domaine ou deux.

formaiton a distance auteur dessinateur de bd

© Jean-Paul Aussel

Les notes de la gamme

Personnellement, il m’arrive régulièrement de mettre une très bonne note, voire un 20, sur un travail artistique. Cette note signifie pour moi « Je suis le client et j’ai fait un brief (ce brief étant l’énoncé), et l’artiste a pleinement répondu à ce brief ». La demande a été comprise, il y a une qualité artistique évidente, que demander de plus ? Dans ce jugement, par contre, contrairement à un vrai client, je mets le plus possible mes propres goûts de côté, puisque je suis professeur.

Et un professeur/correcteur peut (et doit) reconnaître les qualités d’un style sans y être sensible, alors que pour un client, il est évident qu’il faut qu’existe aussi une vraie part de séduction dans le produit artistique présenté. Donc un 20 veut dire que ce travail est très réussi, pas que vous êtes le nouveau Michel Ange.

Une gamme harmonique

Alors, quel doit être votre premier objectif au niveau du curseur qu’est votre moyenne, en particulier votre moyenne sur les devoirs artistiques (qui sont les plus présents dans votre formation).

Votre moyenne doit atteindre 14 et plus. Finir avec 16 ou plus montre réellement de très bonnes dispositions pour nos métiers, mais déjà le 14 est la preuve que beaucoup de choses ont été comprises, tant sur le plan artistique que sur les techniques artistiques.

Une moyenne en fin de formation qui reste trop proche de 10 ou 12, indique qu’il n’y a pas assez d’acquis, pour l’instant, par rapport à ce qui est attendu dans nos métiers qui sont compétitifs et élitistes. S’il y a des métiers où l’on peut vendre des prestations « moyennes », c’est pratiquement impossible dans le domaine artistique.

Le pain industriel sans beaucoup de goût se vend, mais une illustration qui est un peu de travers, où les couleurs ne sont pas harmonieuse sera refusée. On pourrait dire que le fast-food n’existe pas vraiment dans nos domaines.

Un crescendo

Le deuxième objectif par rapport à votre moyenne, et certainement le plus important, doit être la progression. Il faut amener votre curseur à se déplacer de plus en plus vers la droite. Un artiste doit être en progression, il peut même commencer à un niveau élevé, mais s’il stagne, il finira par tourner en rond et s’ennuyer.

Votre moyenne a débuté sous la barre des 10, mais vous avez réussi à progresser sans atteindre le 14 dont je parlais, c’est peut-être insuffisant à cet instant « T », mais cela signifie qu’à condition de poursuivre vos efforts, une fois la formation finie, vous arriverez, à un moment « M » au niveau attendu par les professionnels.

Jean-Paul Aussel

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 02 Mai 2017

    5 commentaires :

    1. LAPERSONNE Franck

      Je trouve cet article très proche de la réalité. Si je peux me permettre d’ajouter un point supplémentaire, il ne faut pas négliger les appréciations littérales. Une note chiffrée permet un « étalonnage », et lorsqu »elle est couplée à une expression littérale, la démarche prend un sens critique intéressant. Nous sommes dans ce cursus pour apprendre, pour évoluer, pour découvrir. La critique et le « brainstorming » sont des données très intéressantes dans une évolution.

    2. YouriCastro

      Très bon article, je pense que les notes sont utiles si on les interprète correctement, mais le plus important reste les commentaires qui vont avec.

    3. Jean-Paul AUSSEL

      Bonjour, bien sûr que les appréciations que nous prodiguons avec la note sont ce qu’il y a de plus important. Mais, héritage d’un système scolaire, que l’on retrouve par exemple dans les réseaux sociaux avec le nombre de LIKE, ou d’étoiles, nous savons que la première indication que perçoit ou ressent l’élève, c’est la note numérique. D’où les explications de cet article.

      Pour la formation Déclic Dessin, une formation sur les bases du dessin, j’ai particulièrement tenu à ce que ces tous premiers exercices ne soient pas notés, afin de ne pas faire justement débuter les élèves avec une « angoisse » liée aux notes.

      Jean-Paul Aussel

    4. Neyrolles Lou

      Bonjour professeur, merci pour cet article très encourageant. Vos personnages sont super fun!
      Si je peux donner mon avis, j’aime le sytème de notations dont vous parlez c’est très motivant car elles nous permettent qu’elles soient bonnes ou mauvaises de progresser et nous inclinent à fournir les efforts nécessaires pour atteindre nos objectifs.

    5. Neyrolles Lou

      Bonjour professeur en réponse à votre commentaire,
      pour ma part, Déclic Dessin du fait qu’il ne soit pas noté m’a apporté une confiance en moi et de l’enthousiasme à continuer de nager!
      Merci pour les progrés qu’il m’a fait réaliser

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.