Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

Le dress-code d'un texte - Blog Graphisme Lignes et FormationsBlog Lignes et Formations
Accueil Parole de pro Le dress-code d’un texte

Dress Code-Texte

Ou, comment présenter un texte informatif de façon agréable

Nous conseillons à tout le monde de lire cet article, car c’est un point qui est trop souvent négligé. En tant qu’artiste, on croit à tort que l’on va être jugé strictement sur le travail graphique présenté et les textes qui accompagnent notre travail sont livrés de façon trop brutale. En pensant que le fond (ce que l’on exprime) est beaucoup plus important que la forme, c’est-à-dire que l’on sera lu de toute façon. Or, la lecture d’un texte quel qu’il soit s’effectue aujourd’hui dans un milieu concurrentiel car nous sommes submergés d’informations ! Un texte mal présenté sera mal lu… ou pas lu du tout.

Cet article vous donne donc plusieurs principes importants à respecter lorsque vous devez présenter un texte dont le but est de donner des informations de façon claire et agréable pour le lecteur et donc sans effort.

Les principes qui suivent peuvent être appliqués à :

  • Vos devoirs écrits (analyse d’œuvre par exemple, scénario) chez Lignes et Formations
  • Un texte d’intention qui accompagne un projet que l’on soumet à un client
  • Des textes que vous publiez sur votre site ou votre blog pour certains points, même si les questions de présentations obéissent à règles un peu différentes quand on lit sur un écran.

Il ne s’agit pas ici de parler de design graphique, car c’est une autre problématique.

1-Quand la mise en page ne se fait pas oublier : les erreurs à éviter

Une mise en page agréable, on ne la remarque pas, on lit le texte directement. À l’inverse quand la mise en page est chargée, que l’on doit déchiffrer les intentions de l’auteur, on passe à côté du fond.

Passons maintenant en revue les points essentiels

Couleur du texte :

Le texte le plus lisible sera toujours noir sur fond blanc. Si vous désirez tester autre chose, préférez une couleur de texte foncée sur un fond de couleur clair. Un long texte en blanc sur du noir ou sur une couleur est pénible à lire.

mise en page-couleur texte

 

Le dessin des lettres, les fontes ou polices de caractère :

Les polices de caractères classiques ont résisté au temps, et ce n’est pas pour rien. Ce n’est pas original de choisir du Times, de l’Helvetica, ou de l’Arial. Mais en choisissant ces polices pour le texte courant, vous ne prenez pas de risques. Les polices à empattement (ces petits dessins, voir schéma) sont plus reposantes pour les yeux que les polices « bâtons » (appelées aussi linéales ou sans sérif).

Il existe beaucoup de variations (souvent minimes) du Times et de l’Helvetica. Si vous tenez à utiliser une fonte plus fantaisiste, limitez-la au Titre principal.

texte mise en page caracteres

 

La grosseur du caractère, que l’on appelle le corps du texte.

Le corps se mesure en point, et est compris entre la hauteur la plus grande (par exemple un E majuscule) et la plus basse (la base d’un p). Cette hauteur ne mesure donc pas la taille moyenne des lettres (celle d’un o par exemple). Cela signifie que deux polices de corps identique peuvent avoir des apparences très différentes.

texte - mise en page - grosseur texte

Pour le texte courant (le texte le plus présent) dans une police « standard », un corps de 11 point est très lisible. 10 peuvent convenir. En dessous vous demandez un effort et au dessus on a l’impression que vous « criez » votre texte (ou que vous désirez faire du remplissage…)

Travaillez aussi avec un espace entre les lignes standard (de 1.15 dans Word par exemple). Là aussi si vous faites de grands interlignages, cela va vite faire prétentieux.

texte - mise en page - grosseur texte

 

Lettrines et alinéas

Dans ce type de texte, la lettrine est aussi à éviter, ainsi que l’alinéa (la première phrase ne commence pas tout à fait sur le bord gauche). Ce sont un peu des pratiques d’un autre siècle.

texte - mise en page- lettrine

 

Alignement et césures dans un texte

Un texte centré sur plus de trois lignes est pénible à lire. Un texte aligné à droite également (on ne l’utilise que pour coller une légende à une image le plus souvent).

Un texte aligné à gauche est possible, mais dès que vous faites plusieurs pages, le texte en mode justifié, est ce qu’il faut privilégier car le fait que le texte « s’appuie » à gauche et à droite de façon régulière, crée des « rails » reposants pour les yeux.

Le seul cas où vous pouvez utiliser les césures est le texte en mode justifié, c’est une faute que de mettre des césures sur un texte aligné à gauche, droite ou centré.

texte-mise en page-alignement

 

Nombre de caractères par ligne de texte

Pour le texte imprimé, on considère qu’au-delà de 60-70 caractères, l’œil a du mal à revenir à la bonne page. Quand cette règle n’est pas du tout respectée, cela donne ces lignes que l’on relit une deuxième fois et nous fait perdre le sens de la phrase. Attention pour les textes sur écran le nombre est encore plus petit, et nous parlons bien ici du nombre de caractères, y compris les espaces (invisibles) entre les mots.

Par défaut, une page de Word va dépasser ce nombre de caractère par ligne. Il faudra donc faire deux colonnes, ou réduire l’une des marges (gauche ou droite) fortement.

Si vous ne respectez pas cette règle vous présentez un texte que le lecteur appréhende (de façon plus ou moins consciente) comme « lourd » à lire. Vous ne devez donc pas économiser du papier en remplissant votre feuille le plus possible.

texte-mise en page-caracteres

 

Recto Verso et grammage

Si votre imprimante le gère, ou si vous y tenez, imprimez vos docs recto verso, mais attention à ne pas choisir un papier trop fin (par exemple avec un grammage de 70 g) qui laisserait voir par transparence le texte au dos de chaque feuille.

La semaine prochaine vous en saurez plus sur la mise en page, avec le prochain article du blog Lignes et Formations.

Jean Paul Aussel

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 23 Juil 2014

    3 commentaires :

    1. BENITEZ

      Merci pour cet excellent cours

    2. Liliane

      Svp, corriger empâtement pour empattement.
      Pour le reste, référence intéressante pour nos étudiants.

    3. Thierry ROLLET

      Personnellement, en tant qu’éditeur, j’utilise des lettrines et des alinéas car j’édite des textes de romans. Ce genre de mise en page me semble bon car agréable et décoratif pour les ouvrages littéraires. Par contre, mieux vaut en effet renoncer aux lignes et aux alinéas pour les courriers, les documents administratifs ou informatifs.
      La correction pour « empattement » (faute : « empâtement ») n’a pas été faite, bien qu’elle ait été signalée l’an dernier par Liliane (ci-dessus).

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.