Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

Carnets d’artistes, Carnets de créateursBlog Lignes et Formations
Accueil Parole de pro Carnets d’artistes, Carnets de créateurs

Carnet de bord, carnet de voyage, carnet de création et d’idées, carnet d’artiste, carnet d’inspiration….Le carnet est un objet toujours d’actualité pour les créateurs du monde entier. Quel est son intérêt aujourd’hui et que représente-t-il pour les artistes ?

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs

Histoire des carnets

De Léonard de Vinci à Delacroix, de Michel-Ange à Titouan Lamazou, de nombreux artistes et personnalités, scientifiques, écrivains ou créateurs ont pratiqué l’art du carnet.

Léonard de Vinci note des idées, des inventions, des croquis, des comptes, des listes de courses…Delacroix restitue ses voyages à travers des croquis et notes, c’est avant l’invention de la photographie, le carnet de voyage permet alors de montrer au retour ce qu’on a vu, de communiquer. Il a une fonction documentaire ce qui n’est plus forcément le cas aujourd’hui.
Le peintre Bonnard (période des Nabis) écrit et gribouille dans des petits agendas le temps qu’il fait, des esquisses de tableaux, les couleurs qu’il veut utiliser pour de futures toiles…Dans ses carnets, son célèbre « Journal », l’artiste Frida Khalo couche ses émotions, ses souffrances et ses pensées sur le papier et les accompagne de croquis, de dessins très émouvants. Parfois une tache d’encre ponctue le dessin, la page de derrière déteint sur la page de devant, le carnet devient un lieu vivant, une projection des pensées du créateur. On a l’impression d’entrer dans le monde intérieur et le jardin secret de son auteur.

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs
Valérie Belmokhtar – Istanbul

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs
Valérie Belmokhtar – Istanbul

L’objet Carnet, le carnet-objet

Certains créateurs fabriquent eux même leur propre carnet. Cela permet de choisir son papier, de réutiliser des papiers divers (recyclage) et cela donne encore plus de personnalité à l’objet dans lequel on dessine.
La reliure du carnet peut être collée ou avec des systèmes de perforation des pages, ou les pages cousues en petits feuillets. De nombreux tutoriels se trouvent sur Internet pour fabriquer son carnet si vous souhaitez fabriquer vous même l’objet.

Certains artistes ont plusieurs carnets dédiés à différents aspects de leur création : un carnet pour les expositions, un pour les voyages, un pour les idées et la création elle-même, un pour faire des croquis d’observation, un pour dessiner des motifs ou des personnages par exemple… D’autres regroupent tout sur un même carnet. Le carnet peut devenir un objet en lui-même, un bel objet parfois, une oeuvre en soi.

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs
Valérie Belmokhtar – Grèce

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs
Valérie Belmokhtar – Grèce

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs
Valérie Belmokhtar – Grèce

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs
Valérie Belmokhtar

Pour d’autres le carnet ne sera jamais montré et reste un objet secret et intime, précieux réceptacle des idées en cours. Certains carnets n’ont été diffusés que bien après la mort de leurs auteurs et nous éclairent sur le processus de leur démarche de création, leurs sources d’inspiration, leurs humeurs, leurs liens avec le monde qui les entoure, le contexte de l’époque.

Pouvoir associer des dessins et des textes, coller des éléments divers, des photos dedans est un des plus gros avantage de cet objet. C’est un support « multimédia » que ne remplace pas l’ordinateur ou l’appareil photo, ni la tablette. Nous allons voir pourquoi :

Le lieu pour matérialiser sa pensée de créateur

Le carnet sert en effet de support à la pensée, aux idées qui surgissent, il permet de créer un lien entre le réel et les projets de création. Il peut nous accompagner partout. A l’ère du tout numérique et du tout connecté, il est d’autant plus précieux pour enregistrer nos pensées directes en dehors du réseau. C’est un prolongement de nous même parfois une suite au journal intime que certains rédigeaient à l’adolescence.

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs
Valérie Belmokhtar

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs
Valérie Belmokhtar

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs
Valérie Belmokhtar

Libre à nous d’en montrer certaines pages ou non.

C’est un laboratoire secret qui permet de conserver, de mémoriser les idées avant qu’elles ne s’évaporent.

C’est un repère dans le temps car rien ne nous empêche de revenir des mois en arrière en feuilletant nos pages de carnets pour retrouver des idées passées et faire le lien avec les créations présentes.

Remplir des carnets permet de garder un fil conducteur dans ses créations, de faire le lien entre différentes idées car tout est regroupé au même endroit. La hiérarchie du carnet est simple : c’est chronologique, linéaire, page après page, tout est immédiatement accessible et on s’y retrouve facilement. Le stockage de petits carnets est facile. Toutes les techniques et tous les styles sont permis et puisqu’il ne s’agit pas d’une oeuvre finalisée, on se sent souvent plus libre que sur un autre support : collages, gribouillages, écritures, ratures, calques, photos, photocopies, repentirs, croquis rapides, dessins plus aboutis, aquarelles, pastels, peintures, stylos…

Écrire et dessiner sur le papier permet souvent de mémoriser plus facilement. De plus on connait la pérennité du papier qui peut durer des siècles, vos idées et croquis resteront dans le temps, c’est un objet éternel. Aucun support numérique actuel ne vous garantit une telle pérennité de vos croquis, écrits et trouvailles.

Et ensuite ?

Il y a ceux qui font des carnets de croquis pendant leurs études d’art puis qui arrêtent. Il y a ceux qui continuent toute leur vie, ou en tout cas qui en font toujours 20 ans après.
Je fais partie de ceux là. J’ai un réel plaisir à cultiver l’art des carnets. Non pas par romantisme mais parce que cela me donne accès en permanence à la mémoire subjective du réel, cela me permet de digérer le réel pour élaborer ensuite des créations.

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs
Valérie Belmokhtar

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs

Carnets d’artistes, Carnets de créateurs
Valérie Belmokhtar – Grèce

Le carnet est la façon la plus vivante et la plus spontanée d’intérioriser le monde pour le ressortir ensuite sous forme de créations. C’est certainement pour cela qu’il est si émouvant de voir les pages d’un carnet d’artiste au détour d’une exposition ou de rouvrir un carton et de retrouver ses propres carnets des années après.
C’est aussi pour cela qu’il peut être si intéressant de partager certains carnets ou pages de carnets avec les autres.

A vous de jouer !

Valérie Belmokhtar
Professeur d’arts plastiques, dessin, Illustration et Illustration jeunesse.

Crédits photos et auteur des carnets pris en photos : Valérie Belmokhtar

  • Quelques références d’artistes, personnalités et créateurs ayant pratiqué ou pratiquant l’art des carnets :

Léonard de Vinci, Beethoven, Van Gogh, Picasso, Georges Lucas, Degas, Charles Darwin ;  Le Corbusier, Frida Khalo, Fabienne Verdier , Delacroix (carnets de voyage) ; Monet, Bonnard (ses petits agendas où il dessinait même le temps qu’il fait) ; Titouan Lamazou, Sonia Delaunay ; Christian Lacroix (croquis), Miguel Barcelo, Louise Bourgeois, Alexandre Trauner (décorateur de cinéma), Boltansky, Sophie Calle (autofiction/carnets)

  • Carnets sur Gallica La BNF :

http://gallica.bnf.fr (tapez le nom de l’artiste qui vous intéresse et le mot carnet pour voir s’il a été scanné par la base de données)

  • Les carnets de Degas

http://blog.bnf.fr/gallica/index.php/2012/05/02/les-carnets-de-degas-pour-entrer-dans-les-arcanes-de-sa-creation-artistique/

  • Carnettistes en ligne :

https://www.flickr.com/groups/carnet_de_croqueurs/

Fabienne Verdier : http://fabienneverdier.com/notebooks/

  • Carnets d’illustrateur :

http://www.virginiebroquet.fr/
http://www.genevievemarot.com
Loustal (BD) Carnets de voyages : http://www.loustal.com/creations/oeuvres/croquis-voyages

  • Blog :

https://levoyageimmobileblog.wordpress.com/

Carnets publiés :
Titouan Lamazou
« Le journal de Frida Khalo » Éditions du Chêne
« Voyage d’Orient – Carnets » Le Corbusier, editions Electa architecture
« Tokyo Sanpo » Florent Chavouet
« Gratte-ciels & soupe de nouille » collectif, ed.les carnettistes tribulants, 160p.
« Carnets de Kyoto » Nicolas de Crécy, éd.Chêne, 160 p.
« Carnet intime », Zep ,Gallimard
« Artbook » Dupuy-Berberian, Chêne
« Carnets de voyage – L’art du croquis urbain » Gabriel Campanario, éditeurs Eyrolles
http://www.loustal.com/creations/livres/voyages

  • L’art du carnet :

Chez Eyrolles :
– « Carnets de voyage » Manuel de l’artiste de Salavatore Santuccio
– « On keeping a notebook » (non traduit en français) Joan Didion

  • Fabriquer soi même son carnet :

http://www.lateliercanson.com/fabriquer-son-carnet-de-croquis
Tutoriels : tapez « fabriquer son carnet » dans un moteur de recherche, vous trouverez de nombreuses méthodes et vidéos.

  • Du coté des élèves :

Sabine Hautefeuille, ancienne élève de Lignes et Formations qui n’est plus à l’école mais qui a publié un carnet visible sur son site web : http://www.sabdesign.fr

  • Festivals des carnets :

http://www.rendezvous-carnetdevoyage.com
Festival de Brest Carnets de voyage : http://www.ici-ailleurs.net

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 25 Nov 2015

    2 commentaires :

    1. CONSTANT PATRICIA

      Merci pour votre article.
      J’ai eu fait partie des personnes qui ont laissé leurs carnets au placard, et ai encore beaucoup de mal à les sortir en public (timidité…). Grande erreur!
      Lorsque l’on détient un don, il faut le faire vivre et sortir ses carnets.
      Aujourd’hui j’essaie de rattraper cette grosse erreur, mais sans l’aisance d’autrefois, 20 ans à se contenter de faire un dessin par-ci par-là, ça se paie.
      Alors, tous à nos carnets!

    2. Valérie Belmokhtar

      Merci pour votre avis Patricia: il n’est jamais trop tard pour s’y remettre et ressortir ses vieux carnets pour les montrer. Et la bonne nouvelle c’est aussi que même si on s’y remet 20 ans après pour en faire de nouveaux, ce qui était acquis revient très vite. Le dessin ne se perd pas. Alors oui, tous à nos carnets !

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.