Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

Le Personnage dans l’illustration et la BD-Atelier sur le corps humainBlog Lignes et Formations
Accueil Vie de l’école Le Personnage dans l’illustration et la BD – Atelier sur le corps humain

Lignes et Formations propose des ateliers thématiques à ses élèves. Pour les inscrits dans nos deux formations d’illustration et les élèves de bande dessinée, l’atelier sur le personnage est un passage enrichissant.

Le personnage, une connaissance « non négociable » pour un dessinateur

Quel que soit le style que l’on pratique, humour ou réalisme, maîtriser un personnage et savoir le faire vivre est une base que tous les éditeurs attendent d’un illustrateur. Même lorsqu’on travaille sur des animaux en illustration jeunesse, ceux-ci sont souvent « humanisés » dans leurs expressions afin de créer une identification pour le lecteur. On peut penser que le dessin humoristique prend beaucoup de distance avec la réalité, mais en réalité tous les grands dessinateurs humoristiques sont aussi capables de faire du dessin figuratif, et c’est de leur bonne connaissance de ce domaine qu’ils tirent leur capacité à réaliser des personnages humoristiques très expressifs.

Le Personnage dans l’illustration et la BD - Atelier sur le corps humain

Des attentes différentes pour chaque élève

Le but pour chacun des participants à l’atelier est personnel, entre celui qui désire faire du comics et celle qui se destine à l’illustration pour les tout-petits. Durant l’atelier, l’animateur respecte bien sûr les options de chacun, et chaque élève verra le dossier personnel qu’il a amené être examiné dans un tête à tête où l’animateur joue le rôle de directeur artistique et donne des conseils adaptés aux objectifs de l’élève. Un moment toujours plein de suspens pour les participants…

jean paul aussel Le Personnage dans l’illustration et la BD - Atelier sur le corps humain

La morphologie « contre » l’anatomie

L’anatomie pure et dure est un domaine qui concerne surtout la médecine, et certains livres ne s’attachent pas au mouvement qui est fondamental pour les dessinateurs. Il est important de connaître quelques bases du squelette néanmoins. L’atelier commence donc par une étude du crâne humain et de tout ce qui le recouvre ensuite, afin de bien cerner cette tête qui est bien complexe. Les élèves dessinent et s’autocorrigent mutuellement, ce qui occasionne parfois des rires sur certaines visions de la machoire, bien… personnelles dirons-nous.

jean paul aussel Le Personnage dans l’illustration et la BD - Atelier sur le corps humain

Puis l’animateur va corriger l’ensemble et donner quelques clefs indispensables sur le dessin des yeux, des lèvres, la position du cou, etc. La morphologie est le socle sur lequel doivent s’appuyer les dessinateurs, car il s’agit de la forme extérieure du corps, telle qu’elle nous apparaît. C’est parfois les muscles que l’on voit, parfois les os, sans oublier (et oui !) la graisse. Jean-Paul Aussel a eu la chance de suivre aux Beaux Arts de Paris les excellents cours de M. Jean-François Debord, et durant ces deux journées, il tente de transmettre l’approche dynamique que ce dernier professait sur le corps humain.

jean paul aussel formateur lignes et formations           Le Personnage dans l’illustration et la BD - Atelier sur le corps humain

Les expressions du visage : une joyeuse prise de tête !

Savoir dessiner des têtes c’est bien, mais savoir les faire vivre, c’est encore mieux. Une autre partie de l’atelier sera donc destinée au travail sur les expressions. On constate que pour certaines c’est relativement facile ; mais que pour d’autres plus subtiles, il va falloir bien comprendre le rôle des sourcils, la façon dont la bouche s’anime. Vaste programme, mais un travail passionnant où les élèves vont aussi dépister leurs tics, leurs automatismes, les parties du visage qu’ils ont tendance à oublier dans la mise en mouvement. … Pour les nouveaux élèves qui ont accès à ce cours, je vous souhaite la même réussite artistique que vos camarades !

Le Personnage dans l’illustration et la BD - Atelier sur le corps humain                Le Personnage dans l’illustration et la BD - Atelier sur le corps humain

Et les mains ? et les mains ! et les pieds ? et les pieds ! Alouette…

Le corps humain est un domaine extrêmement riche et complexe. Vouloir tout apprendre d’un seul coup est ardu, et nous allons donc continuer à explorer des parties importantes une à une, avant de passer au corps dans sa globalité. C’est la meilleure façon de ne pas se décourager.

jean paul aussel formateur lignes et formations

« Lève-toi et marche ! »… et cours, et danse, et mange, et dort, et…

Le corps en mouvement est ensuite abordé, car il s’agit de bien comprendre tous les jeux d’équilibre entre les forces et les tensions qui manipulent l’être humain. Certaines notions sont de vraies découvertes pour les élèves car il y a tant de choses que nous faisons de façon naturelle, mais sur lesquelles nous n’avons jamais vraiment réfléchi.

jean paul aussel formateur lignes et formations

Bien se servir d’une documentation

Bien entendu, un dessinateur va se servir de documentation, qu’il s’agisse de décor ou de personnages. Cette documentation peut venir de photos, de dessins, d’illustrations ou de bd. Mais si le travail de reprise de la perspective peut être relativement facile pour travailler un décor, lorsqu’il s’agit de s’appuyer sur une photo pour créer un personnage, nous allons nous rendre compte qu’il va falloir avoir un double regard. D’une part il nous faut extraire les informations qui nous manquent de ce document. Il faut aussi être capable de ne pas recopier servilement des éléments qui sont sur la photo et qui deviendraient étranges voire « faux », s’ils étaient reproduits tels quels. Encore un travail passionnant que nous avons fait dans l’atelier.

Le Personnage dans l’illustration et la BD - Atelier sur le corps humain

Nous n’avons pas refait la Chapelle Sixtine mais…

Il n’était pas question de former des Michel-Ange en deux jours, mais de donner un bon tremplin à chacun et chacune pour continuer à progresser, et à s’auto-corriger en sortant de l’atelier. Cette capacité à l’autocorrection est très importante, car nous avons tous des fausses croyances au départ sur la morphologie qui nous bloquent beaucoup dans le dessin de personnages.

Jean-Paul Aussel

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 28 Jan 2015

    3 commentaires :

    1. Cécile

      Un atelier vraiment super formateur et qui permet de progresser là où on a bien conscience de ne pas être à la hauteur. Avec des cours par correspondance, on a aussi toujours le risque de voir sa motivation retomber par moments et l’atelier permet de redonner un « coup de boost » grâce aux conseils personnalisés !

    2. Brigitte

      Je recommande particulièrement cet atelier car il permet de sortir de ses habitudes dans la représentation du corps humain et du visage. Il n’y a pas de « niveau » requis. Il m’a semblé que chacun des participants y trouvait des solutions pour affirmer son style. Les exercices et les échanges m’ont fait énormément progresser. J’ai retenu pour mon compte quelques principes comme rejeter la symétrie, assumer son intention en osant exagérer, ou privilégier la restitution d’une position à celle des proportions. Mes personnages en sont beaucoup plus vivants !

    3. JPA

      Merci Brigitte pour ce commentaire, n’oubliez pas les rd skype pour vous aider à progresser à l’école !

      JPaul Aussel
      PS : Je vous avais parlé de la liste de mes articles, elle est ici :
      http://prof-ill.com/cours-de-dessin.html

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.