Toute l’actu Déco, Photo, Graphisme, Dessin et Mode par Lignes & Formations,
l’école à distance des métiers créatifs

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact

Des alternatives au logiciel Photoshop pour dessinerBlog Lignes et Formations
Accueil Parole de pro Des alternatives au logiciel Photoshop pour dessiner

Photoshop est certainement le logiciel professionnel qui est toujours une référence en illustration. Mais il ne faut pas oublier qu’il a été créé pour la retouche d’images, ce qui a permis à d’autres logiciels de pointer leur nez dans le domaine de l’illustration numérique.

 

alternatives-logiciel-photoshop

Le logiciel Gimp, une alternative gratuite pour la retouche et la création

Gimp est un logiciel entièrement gratuit qui offre beaucoup de fonctions semblables à celles de Photoshop. Par contre, contrairement à d’autres logiciels open source, son interface ne ressemble pas à de celle de Photoshop. Ce qui entraîne des habitudes de travail assez différentes, et, évidemment, Photoshop reste plus performant dans plusieurs domaines.

L’une des questions les plus importantes concernant un logiciel est sa fiabilité. C’est-à-dire va-t-il créer des plantages, se bloquer, ne pas offrir des modes d’enregistrement automatique ? Sur ce point, je n’ai jamais utilisé le logiciel Gimp assez longtemps pour connaître son niveau qualitatif dans un processus de production réelle.

Pour simplifier, on pourrait dire que Gimp est un clone de Photoshop, offrant à peu près les mêmes fonctionnalités. Ce n’est pas le cas des 2 autres logiciels dont nous allons parler maintenant.

Les logiciels PAINT TOOL SAI et CLIP STUDIO PAINT

Tout d’abord, il faut préciser que si nous ne sommes plus ici dans le domaine des logiciels gratuits. Ces deux logiciels sont à un prix défiant toute concurrence, puisqu’ils coûtent moins d’une soixantaine d’euros. Il ne sont pas non plus soumis à un abonnement comme ce que propose la créative suite d’Adobe.

Pour un professionnel, le prix d’un logiciel en tant qu’abonnement ou en prix fixe fait partie de ses frais professionnels et est donc amorti. Mais lorsqu’il est possible de ne pas dépenser plusieurs centaines d’euros, c’est évidemment très attractif.
 

Peut-on faire la même chose qu’avec Photoshop, dans le domaine de l’illustration ?

PAINT TOOL SAI est relativement simple d’utilisation, il comporte néanmoins une gestion des calques, où l’on retrouve les fonctions principales de Photoshop.

CLIP STUDIO PAINT quant à lui est beaucoup plus élaboré et la gestion des calques, des masques et des groupes n’a rien à envier à celle de son aîné.

Là où dans Photoshop, les illustrateurs détournent des fonctions de corrections chromatiques ou de photomontages pour les adapter à leurs propres besoins, on peut dire que dans ces deux logiciels, on a pensé avant tout aux illustrateurs.
 

Qu’offrent-ils de de plus ?

 

1. Tout d’abord, un encrage de base bien amélioré

Voici deux traits de dessin, réalisés dans Photoshop et PAINT TOOL SAI. Dans Photoshop, j’ai utilisé la dureté maximum et l’on voit qu’il reste néanmoins des zones de flou. PAINT TOOL SAI et CLIP STUDIO PAINT sont beaucoup plus proches d’un encrage qui serait réalisé au pinceau ou à la plume.

comparatif-paint-tools-sai-photoshop
 

La différence peut sembler minime mais quand on zoome, on voit que le trait de Paint Tool ne crée que 3 variations de gris (avec une 4e presque blanche) alors que Photoshop crée 5 variations. Cela peut sembler une légère différence, mais sur l’ensemble d’un encrage, cela finit par générer une sensation de trait « buvard » et je me retrouve souvent à augmenter la résolution dans Photoshop uniquement pour éviter ce souci. Par exemple, je vais travailler à 500 dpi, ce qui n’apportera rien sur un fichier imprimé, mais rendra le travail plus facile avec, par contre, un fichier bien plus lourd.

De plus, si vous comparez des détails (mis en rouge) sur cette image, vous voyez que le trait de Paint Tool Sai est plus proche dans sa finition que celui de Photoshop, à droite. Regardez bien comment les pleins et déliés sont fins à gauche :

logiciel-dessin-paint-tool
 

Pour ma part, j’encre avec PAINT TOOL SAI, même si je préfère encore pour l’instant tout coloriser dans Photoshop. Cette question de l’encrage est fondamentale en illustration et en bd, et visiblement ces 2 logiciels ont trouvé des solutions que Photoshop n’a jamais explorées à ce jour.
 

2. Une gestion du vectoriel complètement différente

Avec les deux logiciels de dessin, si l’on peut utiliser des calques vectoriels, ils ne fonctionnent pas avec le fameux outil plume qui donne tant de mal aux débutants dans Illustrator et Photoshop, et leur transformation est plus intuitive.

De plus on peut gommer un tracé en partie, sans avoir à sélectionner des points. De toute façon dans Photoshop, les calques de vecteurs ne sont pas conçus pour dessiner.

Encore un sérieux avantage, je parle toujours ici pour le dessin au trait, car pour créer des dessins par surfaces colorées, Illustrator est plus intéressant, plus riche.
 

CLIP STUDIO PAINT… et la perspective intégrée

Outil déjà présent dans Manga Studio dont Clip Studio Paint est le prolongement, vous pouvez placer des guides de perspective, et, si vous le souhaitez, tous vos traits seront aimantés par ces guides, plus d’erreurs possibles !

logiciel-fonction-perspective
 

CLIP STUDIO PAINT, dites, vous n’auriez pas des modèles ?

CSP vous propose des modèles 3D que vous pouvez personnaliser au niveau de la taille (par parties du corps) et dont vous pouvez bouger bras, jambes, mains, etc.

Il suffit ensuite de créer un calque par-dessus, afin d’avoir un personnage bien proportionné, on est loin ici des horreurs que proposaient certains logiciels en terme de mouvements irréalistes.

logiciel-dessin-3D
 

CLIP STUDIO PAINT, en savoir encore plus

Je vous renvoie à l’article très complet du site DESIGNSPARTAN, rédigé par Gaétan Weltzer, qui détaille bien toutes les possibilités du logiciel.
 

Avant de franchir le pas, le point de vue du prof

Si Paint Tool SAI est relativement facile à maîtriser (du moment que l’on déjà bien compris ce qu’est un logiciel qui utilise des calques), pour Clip Studio Paint il va falloir passer beaucoup de temps à son apprentissage. Les vidéos de l’éditeur asiatique sont sous-titrées en anglais (…mais pas toujours !) et sinon, il faut aller à la pêche aux tutos, souvent en anglais également, pour s’en sortir.

J’ai recherché dans l’aide en ligne (en français) « perspective », mais je n’ai rien trouvé par exemple. On espère qu’une formation va voir le jour chez Elephorm ou Video2brain.

On sent qu’il s’agit d’un outil pleinement professionnel, orienté pour la production intensive de Manga, avec beaucoup de paramètres possibles. Il est véritablement conçu pour faciliter la tâche du dessinateur de bd, il y a même un outil pour créer les cases automatiquement. Pour le prix, c’est vraiment une très bonne affaire, à condition de payer l’autre prix : celui de l’apprentissage du logiciel.

Attention, ces facilités sont surtout là pour aider le dessinateur réaliste, si votre style est plus proche d’un dessin poétique, avec beaucoup de déformations volontaires, ce n’est peut-être pas le meilleur choix.

Les exemples donnés dans les vidéos sont toutes orientés manga bien sûr, mais on peut « détourner » le logiciel vers le style que l’on désire.

Paint tool SAI est édité par SYSTEMAX :
https://www.systemax.jp/en/sai/

CLIP STUDIO PAINT est distribué sur cette page :
http://www.clipstudio.net/fr

©Jean-Paul Aussel

Cet article vous intéresse, partagez-le !
    Publié par : le 13 fév 2017

    Envoyer un commentaire :


    Nom :
    Mail :
    Commentaire :



    Suivez-nous :

    Par mail :
     
    Sur les réseaux sociaux :
     

    Commentaires récents :

    Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.